L’abc du système d’éducation québécois

Vous arrivez au Québec avec votre plus grande réalisation : vos enfants! Pendant qu’ils imaginent le nom de leur nouveau professeur ou celui de leur équipe sportive, vous vous demandez dans quelle institution vous les enverrez. Voici un portrait général du système d’éducation québécois, qui vous aidera à mieux le comprendre pour faire les bons choix.
Le système d’éducation en bref
L’éducation est au cœur des priorités des Québécois et les bases de son système en sont le reflet. Obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans, l’école est gratuite pour tous, du primaire au secondaire, à l’exception d’une partie du matériel scolaire. Les frais de scolarité pour les études supérieures, quant à eux, sont les plus faibles en Amérique du Nord. Le réseau se compose d’établissements publics et privés, offrant l’enseignement en français à tous (ou en anglais à certaines conditions), et ce, de la maternelle à l’université. Peu importe l’établissement d’enseignement qui lui ouvrira ses portes, votre enfant sera entre bonnes mains au Québec. Une éducation de qualité dans un environnement sain et stimulant contribuera à sa croissance intellectuelle et personnelle en favorisant son intégration. Qui sait, il ramènera peut-être même un peu d’accent québécois à la maison!
Le système d’éducation du Québec comparé
Au Québec, on divise les différentes étapes d’apprentissage en 4 niveaux d’études distincts. Vos enfants graviront les échelons, un à un, qui les conduiront au marché du travail. De façon générale, les tranches d’âge associées à ces paliers sont les suivantes : 

Niveau 1 
4-5 ans : niveau préscolaire (aussi appelé maternelle, niveau optionnel) 

Niveau 2
6-16 ans : niveau primaire et secondaire (formation générale et professionnelle)
 
Niveau 3
niveau collégial (formation préuniversitaire, formation technique) 

Niveau 4 
niveau universitaire (1er, 2e, 3e cycle et études postdoctorales) 

Votre enfant est trop jeune pour les sacs d’école et la cour de récréation? Dès sa naissance et jusqu’à l’âge de 5 ans, il a accès à une myriade de services de garde, privés, publics ou en milieu familial, offerts aux tarifs les plus avantageux en Amérique du Nord. 
Votre enfant est aux prises avec un handicap? Sachez qu’il lui sera possible d’accéder à l’éducation préscolaire dès 4 ans. Découvrez l’offre complète de services adaptés à sa situation.
Le système public, l’éducation pour tous Bâtir une société juste et donner aux enfants de tous les milieux les moyens de réussir, voilà ce à quoi les Québécois aspirent. Administrées par les commissions scolaires, les différentes zones géographiques qui constituent la carte scolaire du Québec déterminent l’accès aux diverses écoles publiques. Ainsi, c’est à votre nouvelle adresse de résidence que se fiera le gouvernement dans l’attribution d’une école pour vos petits. 

Pour les nouveaux arrivants, on s’adresse directement au bureau de la commission scolaire de votre région, chargé de l’inscription de vos enfants.
Au Québec, public ne veut pas dire identique! Plusieurs établissements d’enseignement sous l’égide du gouvernement proposent des programmes et des lignes directionnelles uniques et originales. Alternative, à vocation artistique, sportive, scientifique ou internationale, l’école publique a plus d’un tour dans son sac. 

Au sein des écoles régulières, certaines classes régulières ou adaptées peuvent prendre sous leur aile les enfants ayant des besoins particuliers, tandis que des écoles spécialisées accueillent exclusivement ceux-ci, qu’ils soient aux prises avec un handicap physique ou mental, un trouble du spectre de l’autisme ou d’autres problématiques spécifiques.
Le système privé, une option de plus Vous souhaitez pouvoir choisir où vos petits développeront leurs différentes habiletés? Les écoles privées sont accessibles sans contrainte géographique. Peu importe votre adresse de résidence, vous pourrez inscrire votre enfant dans l’un de ces établissements indépendants. Une admission sur dossier et/ou par test d’admission prévaut alors. C’est dans le secteur privé que vous trouverez également certaines écoles offrant des programmes scolaires issus d’autres pays, comme les lycées français (Collège Stanislas et Collège International Marie-de-France) et l’école allemande Alexander von Humboldt. En moyenne, il vous en coûtera quelques milliers de dollars canadiens par année par enfant.
Plusieurs écoles privées québécoises font l’objet de subventions gouvernementales importantes, ce qui réduit la compensation monétaire demandée aux parents.
Les études postsecondaires : en avant demain Votre ado a déjà 16 ans? Avant même de penser à son permis de conduire, songez à son permis d’étude! Obligatoire pour les nouveaux arrivants de plus de 16 ans, celui-ci permettra à votre enfant de poursuivre son parcours académique au Québec, puisqu’il sera alors considéré comme un étudiant.
Votre enfant n’a pas encore fermé ses livres de mathématiques et de français qu’il se voit déjà travailler et occuper un métier? Accessible dès la fin des études secondaires, la formation professionnelle pourra le mener directement vers le marché du travail. D’une durée de 6 mois à 2 ans, ces études axées sur les connaissances pratiques attirent chaque année un grand nombre de jeunes à la recherche d’apprentissages dynamiques et concrets. Pour tout savoir sur la formation professionnelle, consultez le site d’Accès études Québec. Unique au Québec, le Cégep (collège d’enseignement général et professionnel) est l’endroit où la plupart des jeunes se retrouvent à la fin du secondaire. En ces murs, les études collégiales poursuivies par vos enfants pourront les mener directement au marché du travail (formation technique de 3 ans) ou vers des études supérieures (formation préuniversitaire de 2 ans). Afin de connaître en détail les formations offertes à tous les niveaux d’études, rendez-vous sur le site du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES).
Le Grand Montréal offre des opportunités d’études d’exception dans divers secteurs dans 11 universités. Pour en savoir plus sur le système universitaire, consultez le site de Montréal International dédié aux étudiants internationaux.
Le premier groupe financier coopératif au Canada